Les périodes de création de 1951 a 1970

LES PÉRIODES DE CRÉATIONDE 1951 A 1970

 

 

l'AUBE

Louis Derbré est venu à la sculpture dans les années 40. Fils d'agriculteurs mayennais, il monte à Paris pour être employé dans une maison d'édition d'art où il rencontre des étudiants des Beaux-Arts. Il sculpte dans la pierre le buste de l'un d'entre eux et reçoit pour cette oeuvre le prix Fénéon des mains de Louis Aragon. 

PORTRAIT récompensé par le PRIX FENEON

Le prix Fénéon est un prix littéraire et artistique créé en 1949. Il récompense tous les ans deux lauréats : « un jeune écrivain et un jeune peintre ou sculpteur âgés de 35 ans au plus et dans une situation modeste », afin de les aider à poursuivre leur formation littéraire ou artistique. Le prix est fondé sur un capital légué à l'université de Paris par la veuve du critique d'art et collectionneur Félix Fénéon après la vente de sa collection de tableaux. Le jury est présidé par le recteur chancelier des Universités de Paris. Lauréat du prix d'art en > 1951 : Louis Derbré est primé pour son buste d'un compagnon d'atelier qui l'a encouragé et ce Prix doté d'une belle somme de 10 000 F en 1951 lui ait remis par Louis Aragon. Cet argent va lui permettre d'investir dans la sculpture. crédit photo : Philippe Schaff

 

 

MAIMAINE

Portrait de Maimaine 1950 pierre 33 cms Germaine était voisine des parents de Louis Derbré, à la Mie Fougères, la maison familiale située à Ernée en Mayenne. Les modèles de Louis Derbré sont les personnes de son entourage famililal ou bien ceux de l'atelier de la Grande Chaumière qu'il découvre à PARIS Crédit photo : Philippe Schaff

SAINT IGNACE DE LOYOLA

St Ignace de Loyola 1960 granit 35 cms Íñigo López de Loyola, francisé en Ignace de Loyola, né en 1491 à Azpeitia dans le Pays basque espagnol est mort le 31 juillet 1556 à Rome, il est le fondateur et le premier Supérieur général de la Compagnie de Jésus, congrégation catholique reconnue par le pape Paul III en 1540 et qui prit une importance considérable dans la réaction de l'Église catholique romaine aux xvie et xviie siècles, face à l'ébranlement causé par la Réforme protestante. Il fut un remarquable directeur de conscience. La spiritualité ignacienne est l'une des principales sources d'introspection religieuse dans le catholicisme. Il orienta sa congrégation vers l'œuvre missionnaire, en particulier vers les Indes orientales, l'Afrique et les colonies portugaises d'Amérique du Sud. Il fut canonisé par le pape Grégoire XV en 1622 Source : Wikipédia Crédit photo : Philippe Schaff

 

 

LA RENCONTRE

La Rencontre 1965 bronze 185 cms Ces deux personnages symbolisent l'instant précieux et fugace d'une première rencontre. Ils sont installés sur le parvis de la bibliothèque municipale de Laval et aussi dans une collection particulière.

LA FILLE A L'ORANGE

La fille à l'orange 1965 Bronze 43 cms Ceci est une 1ère version Plus tard Louis Derbré reprendra cette création en l'agrandissant.Cette sculpture est née d'un moment. Le moment où le sculpteur propose une pause au modèle. Celle-ci a commencé par prendre et éplucher une orange et ...Cette attitude a plu à l'artiste et le modelage a commencé. Un geste tout simple sublimé par la poésie du sculpteur. Cette oeuvre mythique de Louis Derbré a été transformée au fil des ans. Il a grandi la 1ère version, cette oeuvre est devenue monumentale ...300 cms Née d'un moment de repos du modèle c'est un instantané de vie : tendresse, émotion, beauté ..

 

 

MIREILLE

Mireille 1967 ciment 35 cms Mireille est la fille de Louis Derbré qui a posé pour son portrait à l'atelier d'Arcueil dans le Val de Marne. Un édition en bronze a été créée à Arcueil également.

l'HOMME NOUVEAU 1965

 

l'HOMME NOUVEAU 1965 Résine 200 cms Cette oeuvre se trouve dans l'église d'Ernée Mayenne France Pour cette église Louis Derbré a aussi créé un baptistère en "cuivre repoussé"

 

CHRIST

Ce CHRIST exécuté en bronze mesure 250 cms, il est installé à l'église StSulpice à PARIS. //www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/Paris/Paris-Saint-Sulpice.htm 1965 c'est le temps d'une nouvelle exposition à la galerie Hervé préfacée par Louise Weiss. Lors de cette exposition il présente : la Rencontre, le Fusillé ... Il présente les Vacances à la biennale d'Anvers. Il participe à une exposition internationale organisée au musée Rodin.

LE REVE

Bronze patine noire LE REVE modèle de 1965 Une des 1ères oeuvres de Louis Derbré Exposée lors de ses toutes premières expositions à PARIS, avenue Matignon, galerie Hervé Odermatt Dans le même temps Louis Derbré présentait la 1ère FILLE à l'ORANGE et l'AUBE

 

LES BLES

Oeuvre en bronze qui faisait partie des premières expositions de Louis Derbré à PARIS, avenue Matignon, galerie Hervé Odermatt. Cette oeuvre est peu connue et rare.

LE CORBEAU

LE CORBEAU BRONZE 20cm 1961 "Le corbeau me fascine par sa présence "vitalisante" et la géométrie de sa ligne"

 

LA BETE

LA BETE 1990 "Il n'y a pas de hasard, une racine recueillie enfouie et conservée trente ans dans l'atelier a fait naître, un beau jour, l'image vivante de "La Bête". LA BETE a été créée en taille monumentale en 2000 et exposée pour la 1ère fois place Vendôme à PARIS. (photo à venir)

RODIN MAILLOL DERBRE 1962 PARIS

 

TEXTE d'ANDRE PARINAUD MAI 1998

André Parinaud est un journaliste, chroniqueur, critique d'art et écrivain français. Il fut notamment rédacteur en chef de RTL, de l'hebdomadaire Arts et de la revue Galerie jardin des Arts. Il a accompagné pendant plusieurs années la création de Louis Derbré. Ce texte préface le livre " Derbré de terre et de bronze ".

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.OK